“Le breaking, c’est vraiment la culture du partage et de l’échange”

IMPREGNE DE LA CULTURE DU BREAKING DES SON JEUNE AGE, KHALIL CHABOUNI INCARNE LA PASSION POUR UN ART QUI A SU CAPTIVER SON COEUR ET SA VIE. DU QUARTIER DE LA PAILLADE A MONTPELLIER JUSQU’AU PRESTIGIEUX POLE FRANCE DE L’INSEP A PARIS, SA TRAJECTOIRE ASCENDANTE DESSINE LE PORTRAIT D’UN B-BOY DETERMINE ET AMBITIEUX. AVEC LES JEUX OLYMPIQUES DE PARIS 2024 EN LIGNE DE MIRE, KHALIL A FAIT DU BREAKING BIEN PLUS QU’UN SPORT : UN MOYEN DE COMMUNICATION, UNE SECONDE FAMILLE ET UNE QUETE INCESSANTE DE PERFORMANCE ET DE DEPASSEMENT DE SOI.

Né au début des années 1990 à Montpellier, Khalil Chabouni a grandi à la Paillade où il découvre le Breaking avant de rejoindre la Croix d’Argent. Inspiré par des danseurs du quartier et un cousin qui pratiquait, Khalil se lance dans la discipline à l’âge de dix ans. C’est la naissance d’une passion qui va façonner son avenir. En 2002, sa mère l’emmène au Battle of the Year, une expérience qui consolide son désir de se plonger plus sérieusement dans cet art. Au fil des ans, Khalil s’engage dans plusieurs crews, enrichissant ses compétences et ses expériences en voyageant et en participant à divers Battles. Il décrit le Breaking comme une « culture du partage et de l’échange », une philosophie qui le guide depuis le commencement. Des étapes clés vont jalonner son parcours : sa performance remarquée lors d’un défi en 2005 contre un autre jeune danseur, Lil Kev, alors qu’ils n’ont que quatorze ans ; son passage au Vagabond Crew en 2006, l’une des équipes les plus performantes de breakdance du globe ; son intégration chez Legiteam Obstruxion en 2010. En 2012, Khalil décide finalement de se consacrer à plein temps au Breaking, ce qui le conduit à être invité à de nombreux battles internationaux dont le Red Bull BC One à Mumbai en 2019. Vainqueur de plusieurs titres en individuel (Red Bull BC One France, Bboy France, Chelles Battle Pro…) en 2021, Khalil franchit une étape majeure en devenant le premier champion de France de Breaking. Une reconnaissance qui marque un avant et un après dans sa carrière, au même titre qu’elle renforce la structuration du Breaking en France. Cette même année, il reprend ses études, entamant un parcours en médecine. Depuis septembre 2022, Khalil s’entraîne au Pôle Espoir de l’INSEP, profitant des infrastructures offertes par ce centre d’excellence. Une nouvelle aventure qui fait partie de sa préparation pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. Un rêve qu’il n’aurait jamais imaginé possible lorsqu’il a commencé le break. Avec l’humilité et la fraîcheur qui le caractérisent, il reste fidèle à ses racines et à la philosophie du Breaking : le partage, l’échange, le dépassement de soi et l’aspect artistique de la discipline. Pour lui, le Breaking n’est pas juste un sport, mais une passion qui donne du sens à sa vie. Rendez-vous le 8 juillet prochain pour le voir en action lors de la Red Bull BC One, la compétition de Breaking 1vs1, la plus prestigieuse au monde.

Partager cet article :

Articles Récents

Articles Récents
Dans le monde feutré de la BD ou du dessin de presse, Dadou fait figure d'électron libre. Dans le sillon de ses illustrations, on retrouve l'histoire d'un passionné qui a
Discipline mêlant échecs et boxe, le chessboxing a été imaginé dans une bande dessinée française en 1992, avant de réellement voir le jour en 2003. Aujourd’hui, la France compte parmi
À bientôt 38 ans, le Biterrois Richard Gasquet est un monument du tennis. Ancien numéro 7 mondial, il a remporté plus de 600 matchs, joué trois demi-finales de Grand Chelem,